Unité de conditionnement

Objectif :

Créer une unité de production de pointe, lieu de travail et lieu de vie, conforme aux impératifs d’un process performant, et à la volonté d’un maître d’ouvrage désireux d’inscrire son bâtiment dans la tradition de patrimoine industriel de la Maison HENNESSY.

Conjuguer technologie et humain, répondre au bien travailler et au bien vivre ensemble. Donner une réponse pertinente intégrant une réflexion sur l’évolutivité possible du site dans le futur.

Démarche :

Quatre axes fondamentaux ont guidé notre démarche architecturale :

  • la relation du projet au site

  • la relation entre process et architecture

  • la création d’un lieu de travail/ lieu de vie

  • son inscription dans le patrimoine industriel et architectural de Hennessy

Le projet/le site :

Ce bâtiment de grande ampleur s’intègre en douceur dans le paysage, grâce à un travail de remodelage des 88 000 m3 de terre du site, qui crée des glacis paysagés masquant parkings et cours de service tout en dégageant des vues sur un parc.

Process et architecture :

Le site étant orienté au nord, côté ville, au sud côté vignoble, le projet s’articule tout naturellement sur un axe nord /sud, « côté cour »/ « côté jardin » :

Au nord, côté cour au nord, l’accès au site des flux matières

Au sud « côté jardin » le flux du personnel et des visiteurs.

Primordiale dans le process, cette séparation très nette des flux induit confort et qualité de fonctionnement, sécurité et fluidité des circulations.

Lieu de travail/lieu de vie :

Pour que ce projet soit partagé et devienne un lieu à forte identité, une attention particulière a été portée aux circulations du personnel des différents métiers, et à la création d’espaces privilégiés lumineux offrant des vues sur le vignoble et le jardin.

Par le jeu des mouvements de terre qui place l’entrée du projet à mi-hauteur entre le jardin et le premier étage, le personnel a depuis le parvis une vision grand angle de la végétation alentour, du jardin et des espaces plus intimes qui lui sont dédiés.

Ainsi, le volume d’entrée du projet qualifié de «maison » est-il le lieu d’échange et de rassemblement.

Cette « maison », point de convergence où le personnel des différents métiers se retrouve dès leur arrivée est un espace de rencontre qui accueille les vestiaires du personnel, la salle de réunion, un restaurant, une cafétéria et une terrasse ouverte sur le jardin.

Le jardin visible de toutes parts, comme la Maison fait lien et participe à la qualité du lieu.

Patrimoine industriel/patrimoine architectural :

En écho à la halle de Oudin, élément majeur du berceau historique de Hennessy, l’identité architecturale du bâtiment s’exprime à travers le traitement courbe de la toiture de l’atelier d’embouteillage en porte à faux sur le site.

Cet élément structurant fort, permet à la fois d’identifier clairement le bâtiment et de le rattacher à la tradition de patrimoine industriel de la Maison.

Ainsi, à l’intérieur :

  • le dessin soigné et léger des fermes de charpente souligne la courbure de la toiture, et crée un volume lumineux, à l’image d’une halle industrielle ;
  • le textile tendu formant un écran acoustique qui suit la courbure de la charpente, en alternant parties concaves et convexes, casse la linéarité du volume intérieur et offre des conditions de travail optimales.

De l’extérieur, se détachant des autres volumes, la toiture courbe en bandes d’aluminium continues structure le bâtiment, telle une épine dorsale, et son aile déployée à la fois légère et imposante, marque clairement le volume architectural.